Vous êtes ici : Accueil > Écrit et livre > Contrat de filière livre en Aquitaine > Aides directes > Auteurs > Bourses de traduction 2017

Bourses de traduction 2017

Dernière mise à jour le 13 février 2017

Objectifs
  • Soutenir les projets de traduction littéraire portés par des traducteurs aquitains.
  • Donner du temps et une reconnaissance matérielle au traducteur, encourager sa professionnalisation.
  • Soutenir les traducteurs engagés dans un travail difficile ou ambitieux, impliquant un temps de recherche ou d'écriture important ou une prise de risque sur la découverte d'un auteur méconnu, d'un genre littéraire peu diffusé ou d'une langue peu traduite.
  • Favoriser le développement de nouveaux talents et consolider le parcours de créateurs déjà reconnus.

Pour cela deux niveaux de bourses sont proposés :
Bourse « Relève » : 3 000 € net pour les traducteurs ayant déjà publié 1 ou 2 ouvrages en leur nom propre.
Bourse « Itinéraire » : 6 000 € net, pour les traducteurs ayant déjà publié au moins 3 ouvrages en leur nom propre.

Bénéficiaires
  • Traducteurs littéraires domiciliés en Aquitaine, c'est-à-dire dans l'un des départements suivants : Dordogne (24), Gironde (33), Landes (40), Lot-et-Garonne (47), Pyrénées Atlantiques (64).
  • Travaillant à partir du français ou vers le français ;
  • Ayant publié au moins 1 livre à compte d’éditeur dans les trois années civiles précédant la demande. Soit pour une demande de bourse 2017 : avoir publié au moins un livre dont la date de dépôt légal est postérieure au 1er janvier 2014.
Projets éligibles
  • Traduction littéraire d’un ouvrage faisant l’objet d’un contrat signé avec un éditeur, contrat conforme au code des usages et prévoyant une rémunération du traducteur supérieure ou égale à 20€ le feuillet de 1500 signes.
  • Toutes les langues étrangères – langue cible ou source – sont éligibles, à condition que l'une ou l'autre soit le français ; sont donc éligibles les projets d'extraduction : traduction d'ouvrages français en langue étrangère ou d'intraduction : traduction d'une langue étrangère vers le français.
  • Genres littéraires : l’ouvrage original doit être relever du champ littéraire, y compris la littérature jeunesse, la bande dessinée, les essais littéraires. Il peut s'agir d'un projet de re-traduction d'une œuvre patrimoniale, à condition d'argumenter la nécessité et l'intérêt de retraduire cette œuvre aujourd'hui.
Ne sont pas éligibles
  • Les traducteurs non édités, auto-édités, édités à compte d’auteur  ;
  • Les traducteurs ayant bénéficié de la part du CNL d'une bourse de traduction de 7000 € attribuée en 2016.
  • les éditions à compte d’auteur et l’auto-édition ;
  • les traductions achevées avant l'examen des demandes par le Comité d'experts ;
  • les traductions relais ou intermédiaires, c’est-à-dire non effectuées à partir de la langue originale d’écriture de l’ouvrage ;
  • les traductions d'essais scientifiques et les travaux universitaires, les ouvrages scolaires, guides pratiques, revues, dictionnaires ;
  • les contrats de traduction qui ne sont plus en cours de validité ;
  • les œuvres dont les droits de traduction n'ont pas été acquis par l'éditeur commanditaire de la traduction ;
  • les projets de traduction ayant déjà bénéficié d'une bourse d'un organisme public ou privé, y compris les bourses de résidence ;
  • les projets pour lesquels le traducteur est rémunéré moins de 20 € le feuillet de 1500 signes.
Financement
  • Région Nouvelle-Aquitaine

Date limite de candidature : Lundi 6 février 2017