Vous êtes ici : Accueil > Écrit et livre > Édition > Salon du livre de Paris > Salon Livre Paris, du 17 au 20 mars 2016 > Interview des éditions Le Lézard Noir

Interview des éditions Le Lézard Noir

Dernière mise à jour le jeudi 03 mars 2016

Fondée en 2004 et basée à Poitiers, le Lézard Noir (nom d’un roman d’Edogawa Ranpo) est une maison d’édition qui s’est donnée comme vocation d’introduire auprès du public français des auteurs majeurs de la culture underground, de l’art contemporain et des avant-gardes japonaises. A l’origine et aux manettes de la maison depuis douze ans maintenant, le poitevin Stéphane Duval a répondu à nos questions.

Umezu-P29

1 - Parlez-nous en quelques mots de votre maison d'édition ? Quand a-t-elle été lancée et quelle est la ligne éditoriale des livres publiés chez vous ?
Le Lézard Noir a été créé en 2004 pour éditer des livres sur les avants gardes japonaises, principalement dans le secteur de la bande dessinée et de la photographie. Progressivement le catalogue s’est ouvert à des mangas plus axés sur la chronique sociale et le décryptage d’un Japon contemporain (la série du Vagabond de Tokyo) mais aussi à des ouvrages sur l’architecture contemporaine japonaise. En parallèle s’est développée progressivement une collection jeunesse, Le Petit Lézard , avec des auteurs japonais mais aussi finlandais (la série des Moomins) et français (la série Sacré Cœur).

2 - Que représente pour vous le Salon du Livre de Paris? Une première ou vous y allez chaque année ?
 C’est une première pour Le Lézard Noir  en tant qu’exposant cette année ! Je ne fais habituellement que le Festival d’Angoulême. J’avoue être très enthousiaste à l’idée de participer au Salon du livre de Paris car mon catalogue plutôt littéraire et « romans graphiques » devrait y trouver son public.

 

Umezu-P54

3 - Deux livres phares de la maison ou coups de cœur publiés cette année dont vous voulez nous parler ?
Tout d’abord,  j’évoquerai Chiisakobé  de Minetaro Mochizuki, sélectionné au dernier Festival d’Angoulême et également pour les Japan expo awards 2016. C’est une série en quatre volumes dont on a beaucoup parlé (à juste titre !), adaptée d’un roman de Shûgoro Yamamoto qui se déroule au Moyen-âge et transposé dans le Japon contemporain. Ensuite, je dirai La Maison aux Insectes et Le Vœu Maudit , deux recueils de nouvelles horrifiques qui ont signé le retour de Kazuo Umezu en France, le légendaire mangaka de l’horreur et de l’angoisse.