Vous êtes ici : Accueil > Écrit et livre > Édition > Salon du livre de Paris > Salon Livre Paris, du 17 au 20 mars 2016 > Interview éditions Flblb

Interview éditions Flblb

Dernière mise à jour le vendredi 11 mars 2016

Flblb, un nom imprononçable et rigolo à l’image de la maison qui revendique humour et impertinence. Maison d’édition née en 2002 et basée du côté de Poitiers, les éditions Flblb publient bandes dessinées et romans photos, entre autres. Hélène Richard, assistante d’édition chez Flblb nous en dit un peu plus à quelques jours du Salon parisien.

revoltion

1 - Difficilement prononçables, dites-nous en plus sur les éditions Flblb, leur nom, leur histoire, leur ligne éditoriale… ?
Flblb, c’est vrai que ce n’est pas facile, mais c’est voulu ! Flblb, c’est l’onomatopée qui rendrait compte du bruit qu’on fait quand on tire la langue ou quelque-chose comme ça, une sorte de « fleubeuleub », une idée sonore qui résume bien l’impertinence de la ligne éditoriale de la maison. Basée à Poitiers, Flblb a été fondée en 2002 par un collectif d’auteurs qui avaient, quelques années auparavant, crée un fanzine dans le même esprit. Côté ligne éditoriale, notre catalogue se partage entre fiction et documentaire, nous publions beaucoup de bandes dessinées, des romans-photos, genre qu’on défend ardemment, des flip-books… Flblb accorde une importance primordiale au rapport entre texte et image, sans que l’un prenne le dessus sur l’autre. C’est l’humour et l’impertinence qui prédominent dans nos livres.

adulteland

2 - Comment envisagez-vous le Salon du Livre de Paris à venir ? Y allez-vous chaque année ?
Non, nous n’y allons pas chaque année. Nous y sommes déjà allés l’année dernière et y retournons cette année avec d’autres éditeurs de la Grande Région. C’est un moment où on se retrouve avec d’autres maisons qu’on connait, on rencontre des auteurs découverts l’année passée, l’ensemble des professionnels du secteur et bien-sûr le public de lecteurs. C’est toujours assez agréable d’être reconnu ou découvert pendant les salons.

3 - Deux coups de cœur à découvrir sur le stand des éditions Flblb cette année sur le salon ?
Je vais même en donner trois ! Tout d’abord je parlerai d’Adulteland  du coréen Oh Yeong Jin ; paru il y  a deux ans, ce livre est une fiction autour de la solitude dans la société coréenne

pauline

d’aujourd’hui, il y est question de robots de conversation ou d’autres procédés qui interrogent la question du transhumanisme et la solitude contemporaine. Dans un autre genre, Pauline à Paris , un roman-photo de Benoit Duval paru en août dernier qu’on vient de réimprimer, une histoire rocambolesque et romanesque d’une provinciale qui monte à Paris racontée plusieurs fois par Joséphine, la grand-mère de l’auteur, l’occasion pour ce dernier de jouer sur les différentes versions du récit données par son aïeule, une sorte de variante contemporaine des Misérables  où la mémoire orale et familiale croise la petite et la grande histoire, une belle illustration de la transmission ! Enfin, dernier coup de cœur, La petite histoire de la Révolution Française  d’Otto T. et Grégory Jarry, ou l’histoire de la Révolution de 1789 à ceux qui vont faire la prochaine, une sorte d’utopie concrète, tout un programme !