Vous êtes ici : Accueil > Écrit et livre > Édition > Salon du livre de Paris > Salon du livre de Paris, du 16 au 19 mars 2012 > Les articles d'Aqui > Entres les lignes, lectures de fêtes : Contes de Cambrinus, roi de la bière. Charles Deulin.

Entres les lignes, lectures de fêtes : Contes de Cambrinus, roi de la bière. Charles Deulin.

Dernière mise à jour le vendredi 16 mars 2012

Nous voici proches de l'hiver, solstice où flambe le porte-monnaie et où on oublie les nuits qui s'allongent auprès d'un verre de vin chaud, dans les allées d'un marché de Noël. Pourquoi ne pas changer un peu ses habitudes ? Et troquer le divin nectar à la cannelle, contre une chope de bonne bière, en suivant Cambrinus, garçon verrier du village de Fresnes-sur-l'Escaut, et qui "avec sa figure rose et fraîche, sa barbe et ses cheveux dorés, était bien le plus joli gars qu'on put voir.". Les éditions Aubéron nous offrent, avec ces contes, une belle occasion de voyager tout en retombant au temps où il était si bon de se laisser raconter des histoires...

L'auteur de ces contes n'est plus, mais nous reste sa verve truculente. Charles Deulin, né et mort à Condé-sur-l'Escaut, dans le Nord, est un écrivain du 19ème siècle. En 1868, paraît son premier recueil de contes dédiés à Cambrinus, auquel il donne une suite en 1874 et 1875. Ici sont réunis les trente contes de ces trois recueils, "Conte d'un buveur de bière", "Contes du roi Cambrinus" et "Contes de petite ville".

Est roi qui se sent roi, mais parfois le chemin est bien long. Cambrinus n'est pas gentilhomme, ni même maître artisan. Lui qui travaille chez un souffleur de verre, n'est juste bon qu'à passer la bouteille au maître faiseur. Comble de tout, le voilà amoureux de la fille du Maître, et, d'amoureux transi à infortuné éconduit il n'y a hélas qu'un pas! Par trois fois, désespéré, il tente de se pendre. Par trois fois, le diable lui apparaît, élégant, séduisant, suspect comme savent si bien l'être les diables... Pacte est signé: le maléfique, malin, livre le secret du succès, et du bonheur, au bon Cambrinus, lui promettant du même coup que la brûlure de son amour déchu s'étiolera grâce à d'autres blondeurs: celles mordorées du vin flamand, la liqueur de houblon, la bière! Et Belzébuth d'en donner la recette à Cambrinus, qui, à son tour, en scellera le destin à celui du peuple Flamand. Car si depuis ce temps, les couleurs de feu de l'orge et du houblon coulent à flots dans les tavernes et cabarets, c'est au Roi Cambrinus qu'en reviennent les mérites. Hommage lui est d'ailleurs rendu, souvent, par les fêtards qui élisent, à l'issue de leurs agapes de nouveaux rois de la bière, dignes, un temps, de s'en aller s'assoir sous l'effigie joufflue et rouge de l'ancien amoureux éconduit devenu tout puissant.

Et du succès de Cambrinus est née la fierté de naître en pays de Flandres. C'est cette fierté qu'illustrent les vingt-neuf autres récits ici réunis, en lettres de noblesse. A consommer sans modération, pour le plaisir et l'ivresse de moments de lecture aux couleurs de merveilles et de sortilèges. " Au temps jadis" nous dit Charles Deulin, " a Condé-sur-l'Escaut, par les clairs de lune, ces contes se contaient dans les encoignures des rues, sur les trappes des caves".  Buvons! Buvons les paroles et les écrits de Charles Deulin, buvons ces contes et ces histoires ...à la santé du roi Cambrinus!

Anne Duprez

Contes de Cambrinus, roi de le bière, Charles Deulin. Editions Aubéron.