Vous êtes ici : Accueil > Écrit et livre > Édition > Salon du livre de Paris > Salon du livre de Paris, du 20 au 23 mars 2015 > Ilot BD

Ilot BD

Dernière mise à jour le lundi 16 mars 2015

  • Éditions Akiléos
akileos

Les premières années, le catalogue des éditions Akileos est essentiellement composé de créations et de traductions anglo-saxonnes, complétées par quelques « art books » issus de l’animation et de l’illustration.
En 2010, la maison publie le mythique catalogue EC Comics, alliant fantastique et horreur des années 50, puis évolue encore avec une collection dédiée au cinéma.
Pour leurs dix ans, en 2013, le making of de « Star Wars, l’empire contre-attaque » suivi, en 2014, par « Les archives du docteur Who », font date. 
Un de leurs derniers ouvrages, la magnifique réédition de « Pogo », de Walt Kelly, a été sélectionné dans la catégorie « patrimoine » au dernier Festival d’Angoulême.

« Le Roy des Ribauds », scénarisé par Vincent Brugeas et dessiné par Ronan Toulhoat, est un récit d’aventures, épique et moyenâgeux, prenant appui sur la biographie d’un personnage trouble et puissant, au temps de Philippe Auguste. Un album qui allie suspense, intrigue et action, à travers l’organisation d’un attentat fomenté contre le roi de France.
Après avoir publié plusieurs titres sur le thème de l’uchronie chez Akileos, les auteurs racontent là une haletante machination dans le Paris de 1194.

  • Éditions de la Cerise
cerise

C’est en 2003 que Les éditions de la Cerise voient le jour, sous l’impulsion de Guillaume Trouillard, frais diplômé de l’École des beaux-arts d’Angoulême.
Dès le départ, le jeune auteur souhaite que l’expérimentation graphique soit au cœur des publications de sa maison d’édition. Ainsi naît la revue « Clafoutis », laboratoire de recherches narratives et visuelles.
Après une dizaine d’ouvrages et la révélation de talentueux auteurs tels que Vincent Perriot ou Samuel Stento, Guillaume Trouillard voit son album « La saison des flèches » sélectionné au Festival d’Angoulême 2010.

« Au pays du cerf blanc », de Li Zhiwu, adaptation d’un classique de la littérature de son pays, est un événement. D’abord, c’est un Manhua, bande dessinée chinoise bien peu présente dans les catalogues d’ouvrages asiatiques disponibles en France, et surtout, Li Zhiwu n’a réalisé que deux livres dans toute sa carrière.
Le récit, débutant dans les années 1910 pour introduire l’ère moderne et l’arrivée au pouvoir de Mao, offre un fantastique livre d’Histoire qui permet de mieux appréhender la Chine contemporaine. 

  • Éditions Cornélius
cornelius

Quand Jean-Louis Gauthey crée Cornelius en 1991, les éditions « L’association » viennent tout juste d’apparaître, et « Six pieds sous terre » leur emboîte le pas peu après.
Dans ce climat d’effervescence, grâce à des audaces éditoriales et un soin tout particulier apporté à la maquette et à l’impression, Cornélius se démarque, éditant aussi bien des auteurs débutants comme Blutch, Joann Sfar et Lewis Trondheim, que Robert Crumb, maître de l’underground américain.
Sans oublier les talentueux mangakas Osamu Tezuka ou Shigeru Mizuki, celui-ci étant le premier auteur asiatique à obtenir, au Festival d’Angoulême 2007, le Prix du meilleur album pour « Nononba ».

« Nicole » (et Franky) est une revue bisannuelle coéditée par Cornélius et Les Requins Marteaux.
Cet hiver, « Nicole » met en lumière le meilleur de la bande dessinée d’auteurs. On trouve dans cet ouvrage des jeunes, des vieux, des débutants, des légendes, des récits courts ou longs, des illustrations... avec la même exigence de qualité et un activisme réconfortant pour la défense des auteurs.
Trois cents pages qui composent un catalogue idéal de la bande dessinée contemporaine, avec, en prime, une analyse drôle et subtile de la production des dernières années, et une sélection des meilleurs crus 2014.

  • Éditions FRMK
fkmk

Fréon et Amok, éditeurs respectivement nés en Belgique et en France au début des années 90, se regroupent en 2002 pour créer les éditions FRMK (prononcez Frémok). Le catalogue mêle art contemporain, photographie, danse, arts plastiques et, bien sûr, bande dessinée. Cette approche singulière amène FRMK à se rapprocher de « La ‘S’ Grand Atelier » — association belge proposant des ateliers de création pour déficients mentaux —, avec des projets d’expositions et d’édition, tel le fabuleux « Knock outsider ».

Il y a 150 ans paraissait le livre de Lewis Carroll, « Alice aux pays des merveilles », dans une version illustrée par John Tenniel. En 2006, FRMK édite le carnet original illustré de Charles Lutwidge Dodgson, véritable nom de Lewis Carroll. Pour FRMK, c’est le début du projet « Alice », un croisement d’ouvrages de leur catalogue autour des thèmes chers à l’écrivain anglais.
C’est autour de ce projet que s’organisent les actions du FRMK en 2015, avec notamment la parution d’un exceptionnel « Alice au pays des merveilles » entièrement réécrit, pour une nouvelle expérience transversale avec les titres de l’éditeur franco-belge.

  • Éditions Les Requins Marteaux
requins_marteaux

Au début des années 90, à l’initiative de dessinateurs, scénaristes et plasticiens, naissent, sous forme associative, les éditions « Les Requins Marteaux ». Très rapidement, leur revue « Ferraille » devient une référence et un support pour une toute nouvelle génération d’auteurs underground et/ou indépendants. Mais l’équipe ne se contente pas de créer des livres, elle fait feu de tout bois : courts et longs métrages, expositions, festival de bande dessinée, supermarché itinérant (« Supermarché Ferraille, un coup de boule dans les prix ! »)
En 2007, le très actif Winshluss est couronné par le Prix du jury au Festival de Cannes pour sa coréalisation du film d’animation « Persepolis », de Marjane Satrapi. Puis, en 2009, il reçoit le Prix du meilleur album au Festival d’Angoulême, avec son très surprenant « Pinocchio ».

Au Salon du livre de Paris, c’est le dernier livre de Willem, Grand Prix de la ville d’Angoulême en 2013, qui est mis à l’honneur. Willem, qui alterne bandes dessinées et dessins de presse depuis plus de quarante ans, travaille notamment à « Charlie Hebdo » et « Libération ». Dans la continuité de ses ouvrages parus aux Requins Marteaux, ce livre est néanmoins une réponse aux attentats qui ont ensanglanté la rédaction de Charlie, le 7 janvier dernier.

Par David Fournol