Vous êtes ici : Accueil > Publics et territoires > Éducation artistique au livre et au patrimoine > Les ateliers de traduction littéraire

Les ateliers de traduction littéraire

mis à jour le lundi 11 juin 2018

« Ateliers de traduction littéraire » est un programme cadre proposé par l’ALCA Nouvelle-Aquitaine.

 Ce programme s’attache à valoriser le métier de traducteur et les traducteurs de Nouvelle-Aquitaine.

Grâce au programme « Ateliers de traduction littéraire », chaque année depuis 2000, des classes de lycées et de CFA aquitains bénéficient d’ateliers de traduction menés, sur plusieurs séances, par des professionnels. Ces ateliers sont l’occasion pour des jeunes de s’immerger dans une culture et une langue différentes de la leur, d’approcher un métier contribuant à l’enrichissement de nos horizons culturels et de découvrir des œuvres et des auteurs. Il permet d’appréhender la traduction comme un acte de création. Il s’agit d’un moyen ludique de travailler des langues étrangères.

Ce programme permet d’aborder une grande variété de genre littéraire : poésie, romans, nouvelles. Il propose également d’aborder la traduction dans le domaine de la bande dessinée et du roman graphique.

Plus d’une douzaine de langues peuvent être pratiquées dans les « Ateliers de traduction littéraire ».

 

Un programme pour qui ?

Ce programme s’adresse prioritairement à tous les lycéens de Nouvelle-Aquitaine, qu’ils soient en établissement professionnel, technique ou général ou qu’ils relèvent des établissements agricoles. 

Il s’adresse également aux CFA. La souplesse des formules permettra de s’adapter aux configurations de l’alternance.

 
Les fondamentaux d’un projet « Ateliers de traduction littéraire »

 
Le choix d’une langue

Tout projet d’ateliers de traduction commence par le choix d’une langue, d’une culture à découvrir et à partager. En Nouvelle-Aquitaine, nous avons des traducteurs littéraires dans une douzaine de langues : l’anglais, l’espagnol, l’allemand, le chinois, le russe, le portugais, l’italien, le japonais, le turc, le finois, le basque, l’occitan, etc.

 
Un traducteur et une œuvre

Nous invitons les enseignants à identifier un traducteur et une œuvre de son répertoire grâce à l’annuaire des traducteurs . L’ALCA conseille et accompagne également ce choix.

   
Une nouvelle traduction

Les élèves, accompagnés du traducteur professionnel et de l’équipe enseignante porteuse du projet construiront leur propre traduction de l’œuvre ou des extraits choisis, expérimenteront la traduction comme création et s’immergeront dans une culture étrangère. Les traducteurs professionnels interviennent entre 10 et 16 heures auprès des classes.

 
Les plus pour les enseignants 

Ce programme offre aux enseignants :

  • un cadre de projet souple qui leur permet de faire intervenir un traducteur littéraire professionnel dans leur classe. Les enseignants choisissent le nombre d’heures d’intervention qui convient à leur projet entre 9 et 16h
  • un fonctionnement simplifié et un appui financier pour le paiement du traducteur.

Il favorise l’interdisciplinarité des équipes pédagogiques. Souvent des professeurs de langues, de lettres et d’arts plastiques s’associent autour de ces projets.

 
Ce programme vous intéresse

Télécharger la plaquette d’information destinée aux équipes pédagogiques .

Des ressources pour bien monter son projet ici (à venir).

 
Pour tout renseignement, votre contact :

Céline Dériaud

Tél. 05 47 50 10 21

celine.deriaud@alca-nouvelle-aquitaine.fr

Alca Nouvelle-Aquitaine, agence livre cinéma et audiovisuel

site de Bordeaux ; Pôle d’éducation au livre, à l’écrit et au patrimoine

Bât. 36-37 rue des Terres Neuves - 33130 Bègles

 

Un programme partenarial

Comme tout projet d’éducation artistique et culturelle, « Ateliers de traduction littéraire » s’inscrit dans une logique partenariale, L’ALCA a noué un partenariat fort avec l’Éducation nationale et la DRAAF.

Les bases de ce partenariat avec les DAAC des académies ainsi qu’avec la DRAAF reposent sur trois axes :

  • Relayer le programme auprès des établissements et des enseignants (parcours intégrés aux actions académiques de la DAAC),
  • Construire ensemble des temps de formation et d’échange utiles aux projets,
  • Participer à la commission sélection de juin pour examiner les différents projets et déterminer ceux qui seront accompagnés.

Ce programme est conçu et coordonné par l’ALCA, Pôle d’éducation au livre, à l’écrit et au patrimoine, site de Bordeaux, en partenariat avec les Rectorats des académies de Bordeaux et de Poitiers.

Il reçoit le soutien financier de l’État et de la Région Nouvelle-Aquitaine.