Vous êtes ici : Accueil > Résidences > Résidences de La Prévôté > 6 novembre > 15 décembre 2017 : Ali Işik Ergüden, traducteur turc

6 novembre > 15 décembre 2017 : Ali Işik Ergüden, traducteur turc

Dernière mise à jour le lundi 6 novembre 2017

Créée pour qu’un traducteur littéraire étranger puisse être en immersion dans le pays dont il traduit la langue, la résidence de traduction de l’automne 2017 a été attribuée au Turc Ali Işik Ergüden. Dès le 6 novembre, il va s’installer à la maison de La Prévôté, à Bordeaux, pour traduire le recueil de poésie de René Char, Fureur et Mystère  (éd. Gallimard, 1948, rééd. dans la collection « Poésie » en 1967) qu’il doit remettre à son éditeur Sel Yayincilik, en avril 2018.

Biographie

 Gallimard

Né en 1960 à Istanbul, Ali Işik Ergüden a tout juste 19 ans quand, en 1979, il est incarcéré en tant que prisonnier politique pendant 12 ans. En prison, il écrit. À ce titre, il reçoit en 1988, pour un recueil de prose, un prix décerné par la librairie Akademi. Dès sa sortie, en 1991, il intègre le département de langue et de littérature anglaise de l’université du Bosphore à Istanbul. Puis, en 1996, une bourse du ministère de la Culture français lui permet de partir à Paris pour un premier projet de traduction. Il participe ensuite, en 2012, au programme d’échange du Centre national du Livre, destiné à des traducteurs turcs et français. L’année suivante, il en est le formateur. Depuis, il travaille en tant que traducteur mais aussi en tant qu’auteur pour plusieurs éditeurs turcs et notamment la maison Sel depuis 2016.
 

 

Il a ainsi traduit, depuis le français, le portugais et l’anglais vers le turc, quasiment 200 titres depuis 1992 (soit plus de 16 livres par an) et notamment nombre de nos grands écrivains français tels que Marcel Proust, Jules Verne, Henri Troyat, Simone de Beauvoir, Blaise Cendrars, Alfred Jarry, Marguerite Duras, ainsi que des essais parmi nos plus ardus sociologues et philosophes tels que Jean Baudrillard, Georges Bataille, Alain Badiou, Pierre Bourdieu, Gilles Deleuze, Michel Foucault, Henri Bergson, Emmanuel Levinas…

Il a également traduit plusieurs auteurs étrangers dont Fernando Pessoa, Pablo Neruda,  Amin Maalouf, Tahar Ben Jelloun, Igal Shamir…

+Le projet de résidence

+Bibliographie