Vous êtes ici : Accueil > Résidences > Résidences de La Prévôté > Les auteurs reçus > Barbara Höhfeld

Barbara Höhfeld

03.04 > 31.05.2010
Écrivaine, poète et traductrice allemande, Barbara Höhfeld est accueillie pendant deux mois en résidence d'écriture à la Prévôté.
Barbara Höhfeld, Bordeaux 2010 © Stephan Ferry / Écla
Barbara Höhfeld, Bordeaux 2010 © Stephan Ferry / Écla

Dernière mise à jour le mardi 22 janvier 2013

03.04 > 31.05.2010
Écrivaine, poète et traductrice allemande, Barbara Höhfeld est accueillie pendant deux mois en résidence d'écriture à la Prévôté.

Depuis 2005, Écla Aquitaine et le Hessischer Literaturrat unissent leurs efforts pour organiser des résidences croisées, dans le cadre des accords de coopération entre la région Aquitaine et le land de Hesse.

En 2010, la périgourdine Chantal Tanet partira septembre-octobre en résidence d’écriture à Wiesbaden, où elle travaillera à une traduction du poète allemand Erich Fried.

Ce printemps, c’est l’auteure allemande Barbara Höhfeld qui séjourne à la Prévôté pendant deux mois, un temps qu’elle consacre à l’écriture de son troisième roman.

Barbara Höhfeld tient également un blog de résidence, où elle a posté – en allemand – une vingtaine de billets aquitains : http://www.barbara-hoehfeld.de/index.php?id=81

Repère biographiques

  • 1934 Naissance à Dortmund.
  • 1955 Baccalauréat. Séjour linguistique de cinq mois au bord du lac de Genève.
  • 1955 à 1958  Études à l’Institut d’interprétariat de l’université de Sarrebruck. Diplôme d’interprétariat et diplôme de traduction.
  • 1958 Mariage.
  • 1959 Installation au Luxembourg. Naissance de deux filles.
  • 1967 Emploi de traductrice auprès de la Communauté Européenne (actuelle UE). Titulaire à partir de 1969.
  • À partir de 1975 Contributions aux pages littéraires de journaux luxembourgeois, plus particulièrement de l’hebdomadaire d’Letzebuerger Land .
  • À partir de 1980 Formation théâtrale extraprofessionnelle au Conservatoire de Luxembourg.
  • 1981  Cofondatrice du Théâtre de femmes de Luxembourg (jusqu’en 1990).
  • 1989  Publication de Je t’aime , une édition bilingue de textes de chansons de Serge Gainsbourg (éditions Phi, Luxembourg).
  • 1990  Retraite anticipée et installation à Francfort-sur-le-Main (1991).
  • 1998  Accréditation comme enseignante de la méthode Feldenkrais.
  • 1999  Publication du roman, Ginsburg und der Rotkohl  aux éditions Phi, Luxembourg.
  • 2009  Publication du volume de poèmes, Aus Bildern zusammensetzen , Khorshid-Verlag, Francfort-sur-le-Main

Le détail de ses chroniques littéraires, contributions à des anthologies ainsi que de ses traductions est accessible sur son site web  http://www.barbara-hoehfeld.de/

Parallèlement à ses rôles de mère, de traductrice de l’UE, d’écrivain, journaliste et comédienne amateure, elle a été présidente de la Société littéraire de Hesse entre 1999 et 2008.

Les textes de Barbara Höhfeld n’ont pas encore été publiés en France. À l’occasion de sa résidence à Bordeaux, Écla a demandé à Odile Demange, traductrice littéraire résidant en Périgord, d’en traduire certains, tandis que B. Höhfeld confiait à Jean-Marie Velleine la traduction de quelques poèmes extraits d’un recueil paru en 2009 à Francfort.

+Bibliographie

+Extraits

+entretien

+copyright et contact photos Barbara Höhfeld