Vous êtes ici : Accueil > Résidences > Résidences de La Prévôté > Les auteurs reçus > Eveline Passet

Eveline Passet

Eveline Passet © Serge Corrieras / Ecla
© Serge Corrieras / Ecla

Dernière mise à jour le 30 avril 2014

Traductrice littéraire du français et du russe vers l'allemand, Eveline Passet est en résidence à la Prévôté du 5 avril au 4 juin 2013. La résidence croisée Aquitaine-Hesse est un partenariat entre Écla Aquitaine et le Hessischer Literaturrat de Wiesbaden.

Calendrier

  • Jeudi 11 avril
    18h30 > Goethe Institut Bordeaux
    Conférence d'Eveline Passet : « La traduction de la bible par Martin Luther »
    Goethe Institut - 35 cours de Verdun 33000 Bordeaux - tél :  05 56 48 42 60
    Partenariat : Goethe Institut Bordeaux, Écla , Hessischer Literaturrat, Les Rencontres de la Bifa
  • Mardi  21 mai
    13h à 15h > Lycée Louis-Barthou, Pau
    Eveline Passet rencontre les élèves de Seconde Abibac et leurs professeurs Elsa Weber et Christian Maury
    18h30 > Librairie L'Escampette, Pau
    10 rue des Cordeliers 64000 Pau - 05 59 27 83 31 -   www.lescampette.org
    Paule Zimba et Nicolas Seine dialoguent avec Eveline Passet, autour de la traduction de Journal d'un corps  de Daniel Pennac.
    Partenariat : Institut Heinrich Mann
  • Lundi 27 mai
    13h30 à 17h30 > Lycée Élisée-Reclus, Ste-Foy- La-Grande
    Eveline Passet rencontre les élèves de Première LV1 et LV2 allemand et leur professeure Marie-Thérèse Thé.

Biographie

Née en 1958 à Groβ-Gerau (une petite ville au sud de Francfort), Eveline Passet vit et travaille à Berlin depuis 1982.
Elle obtient son baccalauréat à Darmstadt en 1977 et, après avoir suivi des études de Lettres et civilisation slave (maîtrise de russe) à Paris, elle entame en 1985 une carrière de traductrice littéraire – du russe et du français vers l'allemand – et d’auteure pour la radio.

Engagée dans l’association des traducteurs littéraires allemands (VdÜ), elle œuvre à donner une plus grande visibilité à cette profession. Ainsi a-t-elle coréalisé Spurwechsel / Встречное   движение  (2003), un film documentaire en cinq épisodes, qui explore les allers-retours entre langues russe et allemande. Depuis 2005, elle anime, avec sa collègue Gabriele Leupold, des conférences-ateliers au Literarisches Colloquium Berlin, sur les problématiques récurrentes en traduction, explorant toutes les « couches » de la langue allemande. La majeure partie de ces conférences vient d’être rassemblée dans le recueil Im Bergwerk der Sprache  (Wallstein Verlag, 2012).

Comme traductrice, Eveline Passet se consacre avant tout à la prose du 19e  et du 20e  siècles. Elle a traduit du russe Rytkhéou, Kouprine, Pisemski, Rosanov et tout dernièrement L’Ile ou Éloge des voyages insensés  de Vassili Golovanov, une épopée géopoétique parue également en France sous la plume d’Hélène Châtelain. Parmi « ses » auteurs français figurent Christiane Baroche, Alphonse Daudet et Alfred de Musset. Mais elle a églament signé la quatorzième traduction (depuis la sortie du roman original en 1816) d’Adolphe  de Benjamin Constant. Elle est enfin la voix allemande de Daniel Pennac, dont elle a traduit tous les romans de la série « Malaussène » ainsi que Messieurs les enfants , Le Dictateur et le Hamac , Chagrin d’école  et la bande dessinée La Débauche .

Eveline Passet consacrera sa résidence en Aquitaine à la poursuite de la traduction en allemand du Journal d’un corps  de Daniel Pennac, tout en arpentant la région, à ses moments libres, à la recherche d’un sujet qui se prêterait à une mise en onde, lieu ou personne(s), motif littéraire ou artistique, événement insolite…

Un film sur la traduction

En 2003, Eveline Passet a réalisé, avec un groupe de quatre collègues, un film sur la traduction : Spurwechsel. Ein Film vom Übersetzen /  Встречное   движение .  Ce documentaire est composé de cinq épisodes, rassemblant dix traducteurs, du russe vers l’allemand et vice versa , qui explorent les passages d’une langue à l’autre. Chaque épisode traite d'un problème précis de traduction, abordé par un traducteur allemand et un traducteur russe : les mots étrangers et empruntés (les citations) ; la langue et le corps ; le halo des mots (argot et historique du sens de certains mots) ; l’écho de l’original ; l’esprit du récit. Les passages russes sont sous-titrés en allemand mais il existe une traduction écrite de tout le film en russe qui peut être lue en voice-over .

Un essai sur la langue allemande

couv. Im Bergwerk der Sprache

Eveline Passet a coédité avec Gabriele Leupold un recueil sur la langue allemande : Im Bergwerk der Sprache. Eine Sprach - geschichte des Deutschen in Episoden  (Wallstein Verlag, Göttingen, 2012), une œuvre qui présente en seize « épisodes » des aspects de l'histoire de l’allemand.

Sont abordés des sujets assez étoffés, comme l'historique de la syntaxe, et d'autres plus restreints et/ou plus proches de notre temps, comme par exemple le « Kiezdeutsch » une langue des jeunes qui subit l'influence des langues des migrants, ou encore la « lagerszpracha », langue véhiculaire – ou sabir – des camps de concentration que l'on retrouve dans des livres comme L'Espèce humaine  d'Antelme (ex.: beaufuret, beau-frère pour Bauführer).

Sur le site internet de l’éditeur, vous trouverez le contenu, la préface et quelques pages d’un des articles écrits pour la majeure partie par des linguistes experts : www.wallstein-verlag.de

À lire également une critique, en allemand, de Katharina Münstermann (Ruhruniversität Bochum) : www.literaturkritik.de

Eveline Passet, auteure pour la radio

Pour la radio allemande, elle écrit en premier lieu des documentaires artistiques et culturels (Features ), souvent en collaboration avec son mari Raimund Petschner. Ce sont des portraits de villes, de quartiers ou d’autres lieux, par exemples le métro parisien, Marseille, Belleville, Yasnaya Polyana ; ou des portraits d’auteurs : Daudet, Musset, Constant et Pennac y figurent, bien entendu, mais aussi Ilya Ehrenbourg, Léon Tolstoï ou encore Karl-Philipp Moritz. S’y ajoute une pièce radiophonique autour du 50e  anniversaire de la Libération à Paris et intégrant des sons originaux des festivités. Enfin, existent aussi une petite série de Features  à teinture essayiste : sur le 11 septembre 2001, le tremblement de terre de Lisbonne en 1755 ou encore le centenaire de la première automobile produite en masse.

Fichier(s) à télécharger

+Publication issue de la résidence

+Bibliographie

+Projet de traduction