Vous êtes ici : Accueil > Résidences > Résidences de La Prévôté > Les auteurs reçus > Nounée Abrahamyan

Nounée Abrahamyan

Nounée Abrahamyan © David Helman / Ecla

Nounée Abrahamyan © David Helman / Écla

Dernière mise à jour le samedi 15 décembre 2012

03.12 > 27.12.2012 : Traductrice littéraire du français vers l'arménien, Nounée Abrahamyan est en résidence de traduction en Aquitaine au mois de décembre.

Désormais, chaque mois de décembre, nous accueillerons à la résidence de la Prévôté un traducteur littéraire, travaillant du français vers sa langue maternelle. Il (ou elle) est choisi sur appel à candidature international : ainsi Nounée Abrahamyan a été distinguée parmi les 41 traducteurs de 26 pays ayant postulé pour inaugurer cette résidence. Au mois de juin prochain, la traductrice égyptienne Dina Mandour lui succèdera et sera en résidence à Bordeaux pour finaliser sa traduction en arabe de l’essai de Gilles Lipoveski : L’Empire de l’éphémère .

biographie

Nounée Abrahamyan est née en Arménie, à Erevan. Elle obtient une maîtrise en langue et littérature arabe à l’Université d’État d’Erevan. Parallèlement à ses études, elle s’investit dans la traduction de textes français qui seront publiés dans certaines revues littéraires d’Arménie. À l’âge de ving-trois ans, elle voit sa traduction de l’essai de Claude Lévi-Strauss, Race et histoire publiée aux éditions Apollo.

Elle poursuivra ses études en France, à l’Université de Cergy-Pontoise où elle obtiendra un DEA en Langues, Civilisation et Cultures contemporaines. De 2006 à 2011, nombre de ses ouvrages ont été publiés : des traductions du français vers l'arménien (De l’inconvénient d’être né  de Cioran paru aux éditions Inknagir, Erevan) mais également de l'arménien vers le français, ainsi aux éditions Parenthèses, une anthologie de la poésie arménienne intitulée Avis de recherche , un recueil de poèmes de Hovhannes Grigoryan, intitulé Constitution  aux éditions Propos 2 (Manosque), et 25 poèmes du poète arménien Henrik Edoyan dans la revue Liberté  (Québec).

Nounée Abrahamyan consacrera sa résidence en Aquitaine à la poursuite de la traduction en arménien de En attendant le vote des bêtes sauvages,  roman du grand écrivain ivoirien Ahmadou Kourouma, paru en 1998 aux éditions du Seuil.

Calendrier

  • Jeudi 6 décembre 2012 de 17h à 19h
    Université Michel de Montaigne Bordeaux-III

Rencontre avec les étudiants doctorants de littérature comparée et leur professeure Isabelle Poulin (responsable de la Licence Culture Humaniste et scientifique et directrice adjointe de l’École Doctorale Montaigne-Humanités). Nounée Abrahamyan présentera sa traduction en cours du roman d’Ahmadou Kourouma, et évoquera un autre projet presque achevé, celui de la traduction de l’ouvrage de Cioran, La Tentation d’exister .

Fichier(s) à télécharger

+Actualité

+Projet de traduction

+Bibliographie et CV

+© photos

+ Image(s)