Vous êtes ici : Accueil > Résidences > Résidences de La Prévôté > Les auteurs reçus > Sergio España

Sergio España

© Laura Zorrilla

Sergio España © Laura Zorrilla

Dernière mise à jour le vendredi 25 septembre 2015

10 nov. > 18 déc. 2015 : traducteur littéraire, Sergio España, est venu de Séville à Bordeaux pour un séjour de six semaines durant lequel il a travaillé sa traduction de la bande dessinée de Nicolas de Crécy, La République du catch (Casterman, 2015).

Biographie

Né en 1976 à Melilla (Espagne), son goût pour le français et la BD – et singulièrement pour la BD française ! – est né au milieu des années 80 lorsque, encore enfant, il passe trois ans à Lyon, où son père avait été muté pour y enseigner la langue et la littérature espagnole aux enfants français d’immigrés espagnols : « Mon histoire d’amour avec la littérature française commença avec les bandes dessinées de mon école primaire à Lyon : Astérix, Spirou et Fantasio, Lucky Luke et Tintin furent les coupables  ». Après une année aux États-Unis (il passe son « bac » américain au lycée de Circleville dans l’Ohio), ses études le ramènent en Espagne et vers la traduction : il obtient une maîtrise en traduction et interprétation (spécialité juridique-économique français-anglais) en 2000 à l’université de Grenade (Espagne).

Interprète assermenté (français – espagnol) par le ministère des Affaires étrangères (Madrid, 2001), il a également été assistant de langue française dans un lycée français (2001-2002), traducteur-réviseur pour une société madrilène (2003-2004), professeur de français à l’École des langues de Melilla (2004-2005) et professeur de traduction juridique à l’université Pablo de Olavide de Séville (2013-2014).

Il exerce comme traducteur indépendant à Séville depuis 2003, spécialisé à la fois en traduction juridique, culturelle et… de bande dessinée. En 2005, il a fondé avec Francisco Rodríguez la société NdT traductores.

Por que he matador a pierre

En 2007, il entame une collaboration fructueuse avec la maison d’édition espagnole Ponent Mon, pour laquelle il traduit - avec son complice Paco Rodríguez - sa première BD (Île Bourbon 1730 , d’Apollo et Lewis Trondheim). S’en suivront plus de 20 œuvres publiées : la moitié étant des intégrales en plusieurs volumes, on peut dire que Sergio España a déjà traduit près de 70 albums de BD francophones. Quelques auteurs contemporains (… dont certains aquitains comme Alfred ou Lucie Durbiano) et beaucoup de grandes séries « classiques » : Lester Cockney  (Franz), Bruce J. Hawker  (Vance et Duchâteau), Jerry Spring  (Jijé), Ramiro  (Vance et Stoquart), Yugurta  (Franz et Vernal)…

Passionné par son métier et par la réflexion en traductologie, il est membre actif d’Asetrad (association espagnole des traducteurs, correcteurs et interprètes) et du réseau andalous de l’association, et animateur de La Linterna del Traductor , le magazine mensuel d’Asetrad. Il fait également partie du comité de rédaction de El Topo , un journal local d’information politique et culturelle. Il travaille à Tramallol, un espace de travail collaboratif de l'économie sociale andalouse.

+Biblio

+Projet